Shiatsu thérapeutique ou Shiatsu bien-être ?

On entend de plus en plus de discours contradictoires à propos du Shiatsu, nourris par différentes sensibilités, des barrières sémantiques (on s'interdit de parler de "massage" ou de "thérapie" par exemple pour se protéger face aux ambiguïtés de la législation) ou une tendance très européenne de vouloir faire entrer chaque chose dans une case bien précise.


Il me semble important d'apporter mon point de vue à ce sujet, ne serait-ce que pour expliquer ma propre vision du Shiatsu. Et autant mettre tout de suite les pieds dans le plat : pour moi, le Shiatsu n'oppose pas l'aspect thérapeutique et l'aspect bien-être. Bien au contraire, il les réunit. Car le bien-être, comme le lâcher-prise, est une composante à part entière du soin.


Le Shiatsu cherche à soulager les blocages énergétiques, qu'ils soient articulaires, musculaires ou émotionnels. En cela, il se rapproche de l'Ostéopathie et de la Chiropraxie, même si les techniques sont différentes. Il cherche aussi à libérer les tensions de l'esprit, les crispations, les charges mentales ou les pensées parasites, qui finissent inexorablement par se glisser dans les interstices du corps humain. C'est là aussi une condition pour activer l'homéostasie et les mécanismes d'autorégulation.


Il faut bien comprendre que les Japonais considèrent depuis toujours que le corps et l'esprit sont indissociables. Selon eux, la vie est une symbiose entre différents systèmes qui s'influencent les uns les autres. Apaiser le corps, c'est donc apaiser l'esprit. Et vice-versa.


De ce point de vue, c'est d'autant plus compliqué de faire une distinction entre Shiatsu "bien-être" et Shiatsu "thérapeutique". Ce n'est jamais l'un ou l'autre. C'est toujours l'un et l'autre à la fois. Et c'est tant mieux, car cela fait du Shiatsu une thérapie manuelle particulièrement adaptée à notre époque 🙂.


Bien sûr, lors d'une séance, on peut accorder plus ou moins d'importance à certains aspects. Cela dépend des attentes et des besoins de chacun.


Le Shiatsu s'adapte, à la personne, à son corps, à son état d'esprit et à son énergie. Chacun y trouve ce qui lui parle. Et, ce faisant, révèle sa sensibilité, trouve sa vérité et dévoile son chemin.


C'est cette capacité à relier chaque chose qui fait la plus grande richesse et la plus grande force du Shiatsu. Ne l'oublions surtout pas 🙂.